Le budget municipal

Le budget est voté par le conseil municipal. La tenue d’un débat d’orientation budgétaire dans les deux mois précédant le vote du budget est obligatoire, sauf pour les communes de moins de 3500 habitants. Il permet d’informer l’assemblée sur la situation financière de la collectivité et de présenter les grandes orientations.

 

Vote du budget communal 2017

Le budget de la commune pour l’année 2017 a été voté lors de la séance du conseil municipal du 29 mars

Investissement 12 662 650.73 € – 42 %

 

Fonctionnement  17 335 986.72 € – 58 %

DEPENSES RECETTES
Section de fonctionnement 17 335 986.72 € 17 335 986.72 €
Section d’investissement 12 662 650.73 € 12 662 650.73 €
TOTAL 29 998 637.45€ 29 998 637.45 €

Informations financières : les 10 ratios

Ces données synthétiques sont des outils qui permettent d’analyser la situation de la commune, de la comparer avec celle d’autres villes de même strate démographique, (population totale de Biganos INSEE 10 114).

Informations financières – ratios Valeurs en euros Moyennes nationales de la strate en euros
1 Dépenses réelles de fonctionnement / population 1 075,39 € 1303,00 €
2 Produit des impositions directes / population 362,81 € 738,00 €
3 Recettes réelles de fonctionnement / population 1 330,32 € 1450,00 €
4 Dépenses d’équipement brut / population 854,30 € 254,00 €
5 Encours de dette / population 1 320,87 € 962,00 €
6 Dotation globale de fonctionnement / population 27,61 € 284,00 €
7 Dépenses de personnel / dépenses réelles de fonctionnement 58.44% 50.49%
8 Dépenses de fonctionnement et remboursement de la dette en capital / recettes réelles de fonctionnement 85.27% 97.45%
9 Dépenses d’équipement brut / recettes réelles de fonctionnement 64.22% 56.60%
10 Encours de la dette / recettes réelles de fonctionnement 99.29% 66.36%

Fiscalité communale en baisse

Taux 2017 votés par le Conseil Municipal

TAXE D’HABITATION 20,91%
TAXE SUR LE FONCIER 6 ,33%
TAXE SUR LE FONCIER NON BÂTI 44,93%

Le montant des impôts locaux dépend de 2 paramètres, les bases fixées par l’Etat et les taux votés par les collectivités locales (communes, intercommunalités, départements). Pour 2017, les bases ont été réévaluées de 0,4% par le Parlement, la commune quant à elle a baissé  ses taux de fiscalité de 8.5% environ.